Site dédié à la Bienheureuse Eugénie Joubert

"28 ans de sourire"

 Youtube

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Qui est Eugénie Joubert ?

Découvrez et faites découvrir qui était Eugénie Joubert, en téléchargeant le Flyer de présentation

Pour imprimer le flyer :

  • Téléchargez et ouvrez le fichier
  • Imprimez les feuilles en recto verso
  • Pliez en 3

Si vous souhaitez vous procurer des impressions de ce flyer, vous pouvez écrire à amisbienheureuseeugenie@gmail.com

A peine plus jeune que Sainte Thérèse de L’Enfant Jésus, Sœur Eugénie est sa contemporaine.

Moins connue, elle lui ressemble par l’enfance évangélique.

Être petite avec Jésus demanda à Sœur Eugénie un déracinement de sa nature et un combat quotidien qui la fit grande dans la sainteté.

« Elle vouait une relation toute filiale à Marie. « Aimer Marie, l’aimer toujours davantage ! Je l’aime parce qu’elle est ma Mère. Elle m’a tout donné, elle me donne tout . » »

(extrait Mgr. Henri Brincard, Eugénie Joubert, Vingt-huit ans de sourire, p. 3).

« Enfance, vocation, vie religieuse, apostolat, souffrance et mort, tout dans la vie d’Eugénie sera marqué de la présence maternelle de Marie. »

(Dom Antoine Marie osb., abbé – Lettre Abbaye Saint-Joseph de Clairval, 22 août 1996).

« Eugénie Joubert a vécu sa courte vie dans « une grande confiance par l’amour, l’amour de la simplicité du petit enfant » ; elle a porté son attention sur deux points qui lui paraissent essentiels : l’humilité et l’obéissance. « Je prierai pour toutes au ciel », avait-elle promis à ses sœurs. Demandons-lui de nous guider sur le chemin de l’enfance spirituelle jusqu’au Paradis. « Le Royaume des Petits »: c’est là qu’elle nous attend avec la multitude des Saints. Nous la prions ainsi que Saint Joseph pour nous et les vôtres, vivants et défunts. »

Extrait du CD Audio – Vies de saints et de convertis 52 – Abbaye Saint-Joseph de Clairval

 

Écoutez l’intégralité de l’audio : Bienheureuse Eugénie Joubert : l’humilité

 

(CD Audio Vies de saints et de convertis 52)

Article paru dans le magazine l’épervier de novembre 2023